Découvrez l’histoire du Domaine des Dryades…. EPISODE 1

Dans les années 1950, Maurice Vedy et Antonio Amengual tenaient un salon de coiffure à Paris et avaient comme cliente l’artiste, Mick Micheyl. Tous les trois devinrent très rapidement amis.

Amoureux des chevaux et de l’équitation, Maurice Vedy voulut, à la fin des années 1950, acheter une propriété dans laquelle il pourrait assouvir sa passion. Il rechercha dans les annonces immobilières un bien situé en pleine campagne. Il en visita, en compagnie d’Antonio Amengual et de Mick Micheyl, un certain nombre et tomba, finalement, sous le charme d’un Manoir en ruines vendu par la baronne D’Arripe à Pouligny Notre Dame. La proximité de Nohant, la demeure de l’écrivain George Sand, avec Pouligny Notre Dame joua également un rôle important dans la décision d’acheter cette demeure seigneuriale située au cœur de la Vallée Noire. Né sur l’île de Majorque, Antonio Amengual avait entendu, dès son enfance, parler d’un fait historique important dans la vie de l’île :  la venue du célèbre compositeur, Frédéric Chopin, et de sa compagne de l’époque, George Sand, à Valldemosa en 1838-1839, période durant laquelle Chopin avait composé quelques-unes de ses pièces pour piano les plus célèbres. Très impliqué dans l’organisation des Fêtes Régionales de Valldemosa, Antonio Amengual s’était rendu, dans ses jeunes années, à Paris pour récupérer l’acte de décès de George Sand à laquelle il avait été décidé de rendre hommage lors d’une des fêtes annuelles de Valldemosa. Il s’était, bien entendu, aussi intéressé à la vie de George Sand et de Frédéric Chopin en France et, notamment, à leur lieu de résidence principale, Nohant et ses environs, dont le célèbre écrivain avait tant parlé dans ses romans champêtres. « J’ai toujours aimé ce pays, cette nature, ce silence, … » avait l’habitude de dire l’écrivain George Sand en parlant de l’Indre et de la campagne berrichonne. Outre le fait d’être situés dans un coin de verdure préservé et exceptionnel, le Manoir de Pouligny Notre Dame et la Vallée Noire apparurent, finalement, aux yeux d’Antonio Amengual et également de ses deux amis comme un lieu d’exception au patrimoine culturel et historique riche et, pourtant, si méconnu. Conscients des nombreux atouts qu’avait ce petit coin du Berry, ils firent, donc, le choix en 1957 d’acquérir le Manoir de Pouligny Notre Dame.

Une fois le Manoir acheté, Maurice Vedy et Antonio Amengual s’attelèrent à plusieurs tâches : rénover dans son intégralité le Manoir, reconstituer le Domaine d’origine en rachetant petit à petit les parcelles entourant le Manoir et redonner à la ferme rattachée au Manoir son lustre d’antan en en faisant une exploitation bovine d’envergure. Les deux ou trois vaches acquises suite à l’achat du Manoir devinrent en quelques années légion puisque l’exploitation compta en quelques années près de 200 têtes de bétail. Leur courage et leur opiniâtreté dans cette entreprise agricole furent récompensés par l’obtention du « poireau » ou Mérite Agricole qui leur fut décerné par Jacques Chirac.

Durant toute la durée de la reconstruction du Manoir de Pouligny Notre Dame, Maurice Vedy et Antonio Amengual menèrent également de front une carrière artistique avec leur amie, Mick Micheyl. Après avoir connu le succès, dans les années 1950, avec la chanson « Le Gamin de Paris »  et, dans les années 1960, en étant meneuse de revue au Casino de Paris, Mick Micheyl entama une tournée mondiale avec une troupe d’artistes. Antonio Amengual et Maurice Vedy qui fut engagé en tant que régisseur accompagnèrent Mick Micheyl dans cette aventure.

Alors que Mick Micheyl s’était lancée, à la fin des années 1960, dans une nouvelle carrière de productrice à la télévision, les trois amis décidèrent de résider de façon plus permanente au Manoir de Pouligny Notre Dame. Amoureux de ce coin de nature berrichon, ils eurent envie de partager leur passion de la musique et du spectacle avec les habitants de la région. Ayant noué des connaissances avec les plus grands noms de la chanson française, Mick Micheyl, Antonio Amengual et Maurice Vedy réussirent à convaincre les artistes les plus en vogue dans les années 60 et 70 de venir chanter sur des scènes aménagées au milieu des champs. Pouligny Notre Dame et les communes alentour eurent la chance d’accueillir Michèle Torr, Joe Dassin en 1974, Nicoletta, Antoine et bien d’autres encore….

mickmichel

MICK MICHEYL

LES DRYADES/ MAURICE VEDY(ancien proprietaire) DOCNR

MAURICE VEDY

A la semaine prochaine pour l’épisode 2 de l’histoire des Dryades !!!!