Née en 1922 à Lyon, Elle entre aux Beaux Arts en 1939 jusqu’en 1942, avec tous les diplômes : Peintre et décoratrice, dans sa ville.

En 1950 elle monte à Paris et se lance dans la chanson : ça marche.

http://www.ina.fr/video/I07054630

En 1974 elle revient à l’art graphique et quitte les planches.

Depuis ses aciers gravés font le tour du monde. Elle ne s’arrêtera que lorsque le ciel lui dira. 

 

De 1950 à 1973, elle a fait chanter toute la France et bien au-delà.

Depuis 1974, elle confie à l’acier, qu’elle ponce, brosse et grave, ses pensées ses créations pour le plus grand plaisir de nos yeux.

 

Vedette courtisée du music hall pendant 25 ans, elle a chanté l’amour, la joie de vivre mais aussi le chagrin et la solitude. Depuis 25 ans, elle nous dit sur l’acier, et en acier, les mêmes sentiments. De Paris à Tokyo, de Dallas à Lyon, de Dakar à Shanghai, elle promène son regard sur les mille splendeurs de notre terre.

Et ses mille tristesse pour les fondre dans l’acier inoxydable.

 

En même temps, elle fait partager aux visiteurs de ses innombrables expositions de part le Monde, son éblouissement.

L’Art Pictural comme sculptural, compte peu de noms féminins.

Mick Micheyl a inventé une technique de la Gravure sur Acier qui en fait un Art Unique en son genre, qu’elle décrit ainsi :

 

«  Je dessine avec la lumière, elle est piégée par les petites blessures que j’inflige au Métal, avec les abrasifs d’une ponceuse électrique. Ce n’est ni de la peinture, ni de la sculpture, c’est mon expression. »